samedi 1 avril 2017

Le brouillard et la méandre


Un brouillard relève le bras abandonné d'une méandre. Elle, elle oublie dans la souplesse du demi-sommeil qu'une reprise sur le voile tombé désarticule leurs points de rosée. Elle s'endort souvent sur des gouttelettes décousues que seul le brouillard sait distiller. C'est presque un rituel de leurs jeux d'eau. Ils sont séparés par des principes à soupirs lourds, par le mont à fruits durs et pris dans l'insoluble. Peut-on imager une solide intensité goutte à goutte ?